La Géorgie – Jina

La patrie est tout ce sans quoi nous ne pouvons pas vivre.

Je suis heureuse que vous m’ayez donné l’occasion de présenter ma petite patrie, la Géorgie.

Ma Géorgie est petite, mais elle est célèbre pour sa belle nature. Elle est située au cœur du Caucase,  elle est la clé du Caucase, comme l’a décrite l’écrivain français Pierre Razoux dans son livre « Histoire de la Géorgie, la clé du Caucase ».
La Géorgie est  un pays de traditions riches et anciennes. Chaque visiteur arrivant en Géorgie est étonné par les traditions géorgiennes. L’Hospitalité en est une des valeurs les plus importantes, comme aussi la loyauté envers un ami et la famille.
Dans ce petit paradis vivent de bonnes personnes. Les Géorgiens sont des gens très amicaux, hospitaliers et chaleureux. En Géorgie on dit : « L’invité est Dieu ».

SOUKHOUMI

Je suis née dans une des plus belles villes, Soukhoumi, qui est la capitale de l’Abkhazie. Soukhoumi est une station balnéaire de la Mer Noire, qui reçoit des millions de touristes chaque année. Soukhoumi est  un célèbre port maritime et une ville d’eau. Il y a beaucoup de monuments remarquables, comme le pont de la Reine Tamar du douzième siècle.
Soukhoumi est pour moi une douleur inoubliable. C’était vraiment un petit paradis. J’ai passé les plus belles années de ma vie là-bas. Ma mémoire se rappelle bien le beau ciel bleu et la mer bleue de Soukhoumi. Je me souviens des touristes satisfaits buvant un café sur le sable, la crème glacée que vendait la  cafeteria « Pingvin », le goût de ce qui est inoubliable pour moi.
Je me souviens de mon enfance, que j’ai passée dans cette ville merveilleuse. Chaque soir quand notre famille allait à la mer, j’adorais m’asseoir sur la plage et regarder le coucher du soleil. C’était incroyable.
Nous vivions dans un vrai paradis, malheureusement perdu avec la guerre, et nous sommes devenus des réfugiés dans notre propre pays.

 

Note FLA : L’Abkhazie s’est séparée de la Géorgie en 1992. La guerre qui s’en est suivie  s’est traduite par le départ de nombreux Géorgiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *